Blattes et cafards

Les cafards sont habitués à se battre pour survivre et leur mode de vie n'a pas changé depuis des milliers d'années sous presque tous les climats de la terre. Ils sont omnivores et ne manqueront jamais de nourriture.

Ce sont surtout la blatte germanique et le cafard oriental qui posent problème, parfois des blattes rayées apparaissent et, depuis une vingtaine d'années environ, de plus en plus de blattes sylvestres qui sont les seules espèces à vivre ici en plein air (elles sont aussi capables de voler, mais qui sont inoffensives).

Les cafards sont actifs au crépuscule et la nuit, ils se montrent rarement dans la journée. Si vous en voyez quand même, vous pouvez être certain qu'il s'agit d'une forte infestation qui doit être traitée par un professionnel, de les combattre efficacement.

Comment puis-je reconnaître les espèces qui posent problème ?

L'espèce la plus courante, la blatte germanique (également appelée la « blatte souabe »), fait environ un centimètre de long et est de couleur brun miel. On est frappé par les deux rayures foncées et longitudinales sur leur pronotum. Les blattes germaniques se trouvent généralement à des endroits où il y a aussi de l'eau, donc dans les cuisines et les salles de bain, au niveau des évacuations, etc.

Les blattes rayées font aussi environ un centimètre de long et ont des stries brunes, transversales et irrégulières. Elles vivent en petits groupes de 15 animaux maximum et n'ont pas nécessairement besoin d'avoir accès à l'eau. Les blattes rayées sont aussi appelés les blattes des meubles et peuvent vivre vraiment partout, elles colonisent souvent les armoires, les tiroirs, les ordinateurs (pour la chaleur !) et d'autres objets d'intérieur.

Le cafard oriental peut atteindre jusqu'à quatre centimètres de long et est brun foncé. Il ne craint pas le froid, il vit généralement dans les caves et les canalisations à partir desquelles, au cours d'un périple, il pénètre aussi dans d'autres secteurs d'un bâtiment.

La blatte sylvestre est la seule à vivre en plein air en Suisse, elle est active le jour et vole. Elle ne possède aucun signe distinctif, si on regarde de près, on aperçoit les pennes de ses ailes (qui n'en sont pas, mais qui y ressemblent).

Lutte

La lutte contre les cafards est un travail réservé aux professionnels. Sinon la bataille est perdue d'avance. Il est impératif de se faire aider par un spécialiste de la lutte contre les parasites.